WANTED : TOUJOURS SOLIDAIRE ET JAMAIS SOLITAIRE !

1 juillet 2021

Article publié sur BFM Business en juillet 2021.

Quand trois copains lancent Wanted, un groupe Facebook, destiné à générer de l’entraide et à faciliter le quotidien, il est impossible d’imaginer ce qu’il deviendra. Sept ans plus tard, ce groupe compte plus d’un million de membres et est devenu une des cinq communautés les plus impactantes, au monde, selon Facebook. Soutenir les plus démunis, renforcer la cohésion sociale de proximité, Wanted se bat pour une société plus inclusive et solidaire.

n5m8zzo12t-php6nbgbd

Quelqu’un a du feu par hasard ?

Par où commencer pour raconter Wanted ? Par un message de Jérémie Ballarin, posté sur le groupe Facebook créé par Luc Jaubert, le 25 novembre 2011 et qui dit : « Quelqu’un a du feu par hasard ? ». C’est absurde, drôle et les réponses fusent. Luc, Jérémie et Christian Delachet, un troisième ami, envisagent alors de créer une communauté pour se filer des coups de main et faciliter le quotidien. Wanted est lancée !

Et il faut croire que le besoin d’entraide est immense car la communauté a grandi à une vitesse folle, avec une force et une imagination sans limites. On aide untel qui déménage, un autre qui est nul en bricolage, on échange des conseils et puis, cela va plus loin : des membres de la communauté trouvent, pour des personnes sans domicile, un logement, un travail voire même les deux.

« On ne peut pas aider tout le monde, mais tout le monde peut aider quelqu’un » : la communauté le prouve, tend toujours plus la main et s’élargit jusqu’à compter aujourd’hui plus d’un million de membres. Le succès est tel que Facebook classe Wanted dans le top 5 des communautés les plus impactantes dans le monde, et première en Europe.

Le Wanted café

Pendant 7 ans, les fondateurs ont géré Wanted, en parallèle de leur travail, mais en 2018, lorsqu’ils décident d’ajouter, à l’espace virtuel, un café- restaurant bien réel, ils quittent leurs jobs pour se consacrer à ce projet. Christian Delachet , ex-avocat fiscaliste, raconte : « Nous voulions lever les barrières qui empêchent les personnes précaires de profiter des cafés et des restaurants. Créer un lieu, où des personnes de niveaux sociaux, religions, nationalités, différents puissent se rencontrer ou se retrouver ».

Solidaire mais rentable

Le Wanted Café qui voit le jour, à Bordeaux, est un lieu solidaire et rentable. Christian Delachet le décrit comme un acteur économique, bénéficiaire, qui ne dépend d’aucune subvention. Gagner de l’argent permet de le réinvestir et de participer au dynamisme du bassin économique alentour.

Au Wanted Café, pour 5 € de plus sur leur note, les clients ont la possibilité de financer un plat pour une personne en précarité ou un café pour 1 € de plus. On appelle ça un plat ou un café suspendu. Ainsi 3000 repas et 5000 cafés sont offerts, chaque année. Par ailleurs, 2% du chiffre d’affaires est reversé à des associations, soit environ 8000 € par an.

Comment Christian Delachet voit-il l’avenir ? Il rêve d’une société plus inclusive, plus responsable et durable, et il y travaille. Fin 2021, un nouveau Wanted Café ouvrira à Paris. Cette fois-ci, la communauté a eu la possibilité d’investir dans ce nouveau lieu. Et elle l’a fait à hauteur de plusieurs centaines de milliers d’euros. Preuve de sa pérennité et de l’attachement de ses membres aux valeurs qu’elle défend.

Wanted a reçu le prix EnterPRIZE, créé par Generali, dans la catégorie Communauté, lors de sa première édition.