TOO GOOD TO GO, L’APPLICATION QUI LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

1 juillet 2021

Article publié sur BFM Business en juillet 2021.

ifnikt3s6v-phptxk5px

Tout le parcours de Lucie Basch a un rapport avec la nourriture. L’alimentation, c’est le dada de cette ingénieure centralienne, qui a co-fondé en 2016, Too Good To Go. Qu’est-ce que c’est ? Une application qui lutte contre le gaspillage alimentaire. Aujourd’hui, développée dans 16 pays, la petite appli est devenue grande, et son impact aussi. De quoi satisfaire cette jeune entrepreneure, de 29 ans, bien décidée à changer les mentalités.

 

L’alimentation : une passion de toujours

Les soirs de fête, lorsqu’elle était étudiante, Lucie Basch se battait pour que les restes du buffet, ne partent pas à la poubelle. Elle redistribuait la nourriture, à ses camarades, et sans le savoir, elle posait les premières pierres de sa future entreprise.

Cette ingénieur centralienne, passée par l’industrie agro-alimentaire est fascinée par l’alimentation, depuis toujours. « Mon intérêt pour la nourriture va des dîners de famille jusqu’à son impact sur toutes les dimensions de la vie : la planète, la santé, l’économie. C’est universel, une industrie qui touche absolument tout le monde ».

 

Éviter la catastrophe

Actuellement, un tiers de la nourriture produite, dans le monde, est gaspillée. Et comme Lucie Basch ne s’y résigne pas, en 2016, à 24 ans, elle crée Too Good To Go, une application qui connecte, en direct, les commerçants et les consommateurs, pour que les invendus puissent être achetés à petit prix. On y trouve des boulangers, des restaurateurs, des supermarchés, qui, ainsi, récupèrent un peu d’argent sur ce qu’ils jetteraient, en pure perte, et des consommateurs qui font à la fois des économies et un geste pour la planète. Tous ont aussi la possibilité de faire un don à des associations luttant contre la précarité alimentaire.

 

Lorsqu’on sait que le budget alimentaire est le seul qui a diminué au cours des dernières années, pas étonnant que l’initiative ait du succès. En France, plus de 25 millions de paniers