THE HUMAN SAFETY NET, FONDATION DE GENERALI, FAIT LE BILAN D’UN AN D’ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES RÉFUGIÉES VERS L’ENTREPRENEURIAT

17 décembre 2018

Le programme The Human Safety Net accompagne les personnes réfugiées dans leurs démarches vers l’entrepreneuriat. Un an après la mise en place des premières actions, plus de 125 personnes ont été formées, 12 ont créé leur entreprise ou association et près de 40 ont repris des études ou trouvé un emploi. Découvrez leurs portraits et leurs histoires.


Leen Almasri, créatrice d’une entreprise de tourisme architectural [Vidéo]

drf763hdel-phppriggj

Architecte de formation, Leen Almasri est originaire de Syrie. Elle a 37 ans et a présenté au jury de la Fondation The Human Safety Net son projet d’agence touristique mêlant architecture et réalité virtuelle. 

Arrivée en France en 2011, Leen décide de reprendre ses études et se dirige vers un premier master de management puis un second d’urbanisme. En 2014 elle développe l’idée et l’envie de monter un projet dans le tourisme et décide alors de se lancer dans l’entreprenariat. Avec l’aide de plusieurs associations, elle imagine une agence touristique singulière qui ferait le lien entre passé et futur, en intégrant la réalité virtuelle dans ses parcours de visite : faire partager la ville aux autres de façon novatrice, créer des ponts entre le Moyen Orient, l’Europe, l’art et les migrations... Le soutien de la fondation The Human Safety Net et de l’association SINGA l’ont aidée à comprendre les problématiques spécifiques à l’entreprenariat en France, encouragée dans le processus de création de son entreprise et la concrétisation de son projet.

Depuis octobre 2017, Leen a développé son activité en ligne (https://www.airbnb.fr/experiences/14639). Elle a organisé plus de 90 « expériences » touristiques et partagé sa passion pour l’architecture avec plus d’une centaine de touristes. Jour après jour, les retours positifs de ses clients, qui attribuent la note de 4,8/5 à ses visites guidées, renforcent son expérience et consolident son projet. Dans le courant de l’été 2018, Leen a également pu recruter deux guides réfugiés, également formés en architecture, afin de répondre à la forte demande de la période estivale.


Découvrez l’histoire de Leen en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=RToNt1pRX7o&feature=youtu.be

Lire le portrait de Leen : http://institutionnel.generali.fr/leen-almasri-refugiee-syrienne-et-entrepreneuse 

Suivre Leen sur Twitter : @L_ALMASRI 


Mortaza Behboudi, journaliste et fondateur du média en ligne Guiti News

hngw3g3exq-phpdnxd9p

Mortaza est né en Afghanistan. Il y devient photoreporter mais doit fuir le Moyen-Orient suite à plusieurs arrestations. Il arrive en France en 2015. Les premiers temps sont difficiles. Heureusement, Mortaza trouve une aide précieuse auprès de la Maison des Journalistes, association qui accompagne des journalistes exilés politiques en France. Très vite, il décide d’apprendre le français pour se sentir moins isolé. Il commence alors un Master de relations internationales et action étrangère à la Sorbonne et, durant ses études, écrit des articles pour des médias français (Mediapart, Libération...) et internationaux.

Mortaza se sent investi d’une mission : faire entendre la voix des migrants. Son projet : créer un média indépendant et collaboratif porté par des journalistes réfugié(e)s et des journalistes français(e)s. Alors qu’il cherche un local pour travailler, il entre en contact avec SINGA qui l’intègre, en 2018, au programme de la Fondation The Human Safety Net. Il y crée alors Guiti News (@guitinews), un média en ligne qui propose une autre vision de l’actualité. Il s’entoure de journalistes français et réfugiés, venus des quatre coins du monde. Ensemble, ils lancent avec succès une première campagne de crowdfunding afin de rémunérer les journalistes mais aussi d’acheter du matériel.

A partir de janvier 2019, Guiti News diffusera des reportages photos, vidéo et des dessins de presse. 


Lire le portrait de Mortaza : https://institutionnel.generali.fr/human-safety-net-mortaza-behboudi-refugie-afghan-journaliste-et-entrepreneur 

Suivre Mortaza sur Twitter : @MortazaBehboudi


Lucie Umukundwa, directrice de galerie d'art contemporain et de design d'Afrique de l'Est

jc421cnimp-php3m1ax2

Journaliste rwandaise travaillant pour Reporters Sans Frontières et La Voix de l’Amérique, Lucie Umukundwa a dû fuir son pays en 2006, menacée par les autorités locales que ses enquêtes sur la région des Grands Lacs dérangeaient. À Paris, elle reprend des études et fait l’expérience des difficultés d’insertion dans un cadre culturel bien différent. Elle aspire à contribuer au développement des pays de l’Afrique de l’Est (Tanzanie, Kenya, Ouganda, Rwanda, Burundi, Soudan du Sud) en créant des échanges économiques, artistiques et culturels entre l’Afrique et l’Europe. Sélectionnée par le programme d’accompagnement à l’entrepreneuriat des réfugiés de la fondation The Human Safety Net, Lucie présente au jury un projet de galerie dédiée à l'art contemporain et au design d'Afrique de l'Est. Elle est accompagnée dans ses démarches de développement et de financement par SINGA, qui lui permet également de rencontrer d’autres entrepreneurs de tous horizons. 
Aujourd’hui, Lucie a fondé Izuba Gallery, plateforme digitale qui propose à la vente sculptures, peintures et objets d’art de créateurs. Elle s’attache à rendre les œuvres proposées accessibles et à faire émerger de jeunes talents et des artistes localement engagés, en étroite collaboration avec des coopératives et des associations. Sa galerie organise également des ateliers et participe à des expositions en France. Elle s’est beaucoup spécialisée dans la vente d’objets artisanaux en corne. Vous pouvez également la retrouver dès aujourd’hui à l’Espace Bee (7 square Dunois, 75013 Paris) où elle tient son exposition permanente.


Lire le portrait de Lucie : http://institutionnel.generali.fr/Lucie-Umukundwa-The-Human-Safety-Net 

Suivre Lucie sur Twitter : @LucieUmukundwa




Robert Seko, directeur d’une entreprise d’exportation de pièces détachées automobiles entre l’Allemagne et l’Afrique [vidéo]

bo30t1rm7b-phpfsuc4m

Robert Seko, exilé Congolais a été accompagné par le programme d’aide à l’entrepreneuriat des réfugiés de la fondation The Human Safety Net en Allemagne.

Passionné d’automobile depuis son enfance, il a présenté au jury son projet d’exportation de pièces automobiles détachées et de seconde main, de l’Allemagne vers le Nigeria. 
Grâce au programme THSN, il a pu obtenir de l’aide sur la façon d’entreprendre en Allemagne. Aujourd’hui Robert est CEO de Seko Deutsh Auto Parts UG. 


Découvrez l'histoire de Robert en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=__1bk3k2QGo&feature=youtu.be


Leen, Mortaza, Lucie, Robert, mais aussi…

… Abbas, Sriyani, Pantéa ou encore Bassamba... Ils viennent d’Afghanistan, du Sri Lanka, d’Iran ou de Gambie et participent au programme THSN pour les entrepreneurs réfugiés. Ils y développent des projets d’entreprise aussi variés qu’une activité de production de pizzas à domicile, de traiteur sri-lankais, de café-boutique promoteur de la culture du Moyen-Orient, de création de t-shirts tie and die…

Bilan chiffré du programme 

gjw32tudy8-php8jy9l6

En savoir plus sur le programme d'accompagnement des entrepreneurs réfugiés de la Fondation THSN en consultant le dossier de presse complet
 

À PROPOS DE GENERALI FRANCE

Generali France est aujourd’hui l’un des principaux assureurs et gestionnaire d’actifs de l’Hexagone avec un chiffre d’affaires de 15,5 milliards d’euros en 2021 et propose à ses 7,8 millions de clients particuliers, professionnels et entreprises, une offre complète de solutions d’assurances (santé, prévoyance, assistance, biens et responsabilité), d’épargne patrimoniale et de gestion d’actifs. Implanté en France depuis 1832, Generali France s’appuie sur le savoir-faire et l’expertise de ses 9 000 collaborateurs, agents généraux et salariés d’agences ainsi que de ses réseaux de courtiers et intermédiaires. Sa vision : être le partenaire de ses clients et de ses distributeurs tout au long de leur vie. Entreprise engagée, Generali France met la durabilité au cœur de sa stratégie avec pour ambition d’être un assureur, un investisseur, un employeur et un acteur responsable, en particulier au travers de sa fondation The Human Safety Net.

Plus d’informations sur generali.fr
Suivez notre actualité sur Twitter
 

À PROPOS DU GROUPE GENERALI

Generali est l’un des plus grands groupes internationaux d’assurance et de gestion d’actifs. Fondé en 1831, il est implanté dans 50 pays et a réalisé un chiffre d’affaires de 75,8 milliards d’euros en 2021. Avec plus de 75 000 collaborateurs au service de 67 millions de clients à travers le monde, le Groupe occupe une position de leader en Europe et une place croissante en Asie et en Amérique latine. L’ambition de Generali est d’être le partenaire de ses clients tout au long de leur vie, en leur proposant des solutions innovantes et personnalisées et en s’appuyant sur un réseau de distribution inégalé, une expérience client de premier ordre et ses capacités de distribution mondiale digitalisée. Le Groupe a pleinement intégré le développement durable dans tous ses choix stratégiques, dans le but de créer de la valeur pour toutes les parties prenantes tout en construisant une société plus juste et plus résiliente.

Plus d’informations sur generali.com
Suivez notre actualité sur Twitter

Fichiers attachés