Lundi 17 décembre 2018 tagSponsoring et engagements sociétaux

The Human safety net, fondation de Generali, fait le bilan d’un an d’accompagnement des personnes réfugiées vers l’entrepreneuriat

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Le programme The Human Safety Net accompagne les personnes réfugiées dans leurs démarches vers l’entrepreneuriat. Un an après la mise en place des premières actions, plus de 125 personnes ont été formées, 12 ont créé leur entreprise ou association et près de 40 ont repris des études ou trouvé un emploi. Découvrez leurs portraits et leurs histoires.


Leen Almasri, créatrice d’une entreprise de tourisme architectural [Vidéo]


Crédit : Bruno Zanzottera / Parallelozero


Architecte de formation, Leen Almasri est originaire de Syrie. Elle a 37 ans et a présenté au jury de la Fondation The Human Safety Net son projet d’agence touristique mêlant architecture et réalité virtuelle. 

Arrivée en France en 2011, Leen décide de reprendre ses études et se dirige vers un premier master de management puis un second d’urbanisme. En 2014 elle développe l’idée et l’envie de monter un projet dans le tourisme et décide alors de se lancer dans l’entreprenariat. Avec l’aide de plusieurs associations, elle imagine une agence touristique singulière qui ferait le lien entre passé et futur, en intégrant la réalité virtuelle dans ses parcours de visite : faire partager la ville aux autres de façon novatrice, créer des ponts entre le Moyen Orient, l’Europe, l’art et les migrations... Le soutien de la fondation The Human Safety Net et de l’association SINGA l’ont aidée à comprendre les problématiques spécifiques à l’entreprenariat en France, encouragée dans le processus de création de son entreprise et la concrétisation de son projet.

Depuis octobre 2017, Leen a développé son activité en ligne (https://www.airbnb.fr/experiences/14639). Elle a organisé plus de 90 « expériences » touristiques et partagé sa passion pour l’architecture avec plus d’une centaine de touristes. Jour après jour, les retours positifs de ses clients, qui attribuent la note de 4,8/5 à ses visites guidées, renforcent son expérience et consolident son projet. Dans le courant de l’été 2018, Leen a également pu recruter deux guides réfugiés, également formés en architecture, afin de répondre à la forte demande de la période estivale.


Découvrez l’histoire de Leen en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=RToNt1pRX7o&feature=youtu.be

Lire le portrait de Leen : http://institutionnel.generali.fr/leen-almasri-refugiee-syrienne-et-entrepreneuse 

Suivre Leen sur Twitter : @L_ALMASRI 




Mortaza Behboudi, journaliste et fondateur du média en ligne Guiti News


Crédit : Bruno Zanzottera / Parallelozero


Mortaza est né en Afghanistan. Il y devient photoreporter mais doit fuir le Moyen-Orient suite à plusieurs arrestations. Il arrive en France en 2015. Les premiers temps sont difficiles. Heureusement, Mortaza trouve une aide précieuse auprès de la Maison des Journalistes, association qui accompagne des journalistes exilés politiques en France. Très vite, il décide d’apprendre le français pour se sentir moins isolé. Il commence alors un Master de relations internationales et action étrangère à la Sorbonne et, durant ses études, écrit des articles pour des médias français (Mediapart, Libération...) et internationaux.

Mortaza se sent investi d’une mission : faire entendre la voix des migrants. Son projet : créer un média indépendant et collaboratif porté par des journalistes réfugié(e)s et des journalistes français(e)s. Alors qu’il cherche un local pour travailler, il entre en contact avec SINGA qui l’intègre, en 2018, au programme de la Fondation The Human Safety Net. Il y crée alors Guiti News (@guitinews), un média en ligne qui propose une autre vision de l’actualité. Il s’entoure de journalistes français et réfugiés, venus des quatre coins du monde. Ensemble, ils lancent avec succès une première campagne de crowdfunding afin de rémunérer les journalistes mais aussi d’acheter du matériel.

A partir de janvier 2019, Guiti News diffusera des reportages photos, vidéo et des dessins de presse. 


Lire le portrait de Mortaza : https://institutionnel.generali.fr/human-safety-net-mortaza-behboudi-refugie-afghan-journaliste-et-entrepreneur 

Suivre Mortaza sur Twitter : @MortazaBehboudi


Lucie Umukundwa, directrice de galerie d'art contemporain et de design d'Afrique de l'Est



Crédit : Bruno Zanzottera / Parallelozero

Journaliste rwandaise travaillant pour Reporters Sans Frontières et La Voix de l’Amérique, Lucie Umukundwa a dû fuir son pays en 2006, menacée par les autorités locales que ses enquêtes sur la région des Grands Lacs dérangeaient. À Paris, elle reprend des études et fait l’expérience des difficultés d’insertion dans un cadre culturel bien différent. Elle aspire à contribuer au développement des pays de l’Afrique de l’Est (Tanzanie, Kenya, Ouganda, Rwanda, Burundi, Soudan du Sud) en créant des échanges économiques, artistiques et culturels entre l’Afrique et l’Europe. Sélectionnée par le programme d’accompagnement à l’entrepreneuriat des réfugiés de la fondation The Human Safety Net, Lucie présente au jury un projet de galerie dédiée à l'art contemporain et au design d'Afrique de l'Est. Elle est accompagnée dans ses démarches de développement et de financement par SINGA, qui lui permet également de rencontrer d’autres entrepreneurs de tous horizons. 
Aujourd’hui, Lucie a fondé Izuba Gallery, plateforme digitale qui propose à la vente sculptures, peintures et objets d’art de créateurs. Elle s’attache à rendre les œuvres proposées accessibles et à faire émerger de jeunes talents et des artistes localement engagés, en étroite collaboration avec des coopératives et des associations. Sa galerie organise également des ateliers et participe à des expositions en France. Elle s’est beaucoup spécialisée dans la vente d’objets artisanaux en corne. Vous pouvez également la retrouver dès aujourd’hui à l’Espace Bee (7 square Dunois, 75013 Paris) où elle tient son exposition permanente.


Lire le portrait de Lucie : http://institutionnel.generali.fr/Lucie-Umukundwa-The-Human-Safety-Net 

Suivre Lucie sur Twitter : @LucieUmukundwa




Robert Seko, directeur d’une entreprise d’exportation de pièces détachées automobiles entre l’Allemagne et l’Afrique [vidéo]


Crédit : DR

Robert Seko, exilé Congolais a été accompagné par le programme d’aide à l’entrepreneuriat des réfugiés de la fondation The Human Safety Net en Allemagne.

Passionné d’automobile depuis son enfance, il a présenté au jury son projet d’exportation de pièces automobiles détachées et de seconde main, de l’Allemagne vers le Nigeria. 
Grâce au programme THSN, il a pu obtenir de l’aide sur la façon d’entreprendre en Allemagne. Aujourd’hui Robert est CEO de Seko Deutsh Auto Parts UG. 


Découvrez l'histoire de Robert en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=__1bk3k2QGo&feature=youtu.be



Leen, Mortaza, Lucie, Robert, mais aussi…

… Abbas, Sriyani, Pantéa ou encore Bassamba... Ils viennent d’Afghanistan, du Sri Lanka, d’Iran ou de Gambie et participent au programme THSN pour les entrepreneurs réfugiés. Ils y développent des projets d’entreprise aussi variés qu’une activité de production de pizzas à domicile, de traiteur sri-lankais, de café-boutique promoteur de la culture du Moyen-Orient, de création de t-shirts tie and die…



Bilan chiffré du programme 







En savoir plus sur le programme d'accompagnement des entrepreneurs réfugiés de la Fondation THSN en consultant le dossier de presse complet





À propos de Generali France

Generali France est aujourd’hui l’un des principaux assureurs dans l’Hexagone. Le chiffre d’affaires de la compagnie, dont l’implantation en France remonte à 1832, atteint 11,9 milliards d’euros en 2017. Generali France s’appuie sur plus de 10 000 collaborateurs et agents généraux pour offrir des solutions d’assurances à 8,3 millions de clients, particuliers ou bénéficiaires de garanties dans le cadre de leur activité, ainsi que 800 000 entreprises et professionnels.

A Propos du Groupe Generali
Le Groupe Generali est un groupe italien indépendant bénéficiant d’une forte présence à l’international. Fondé en 1831, il figure parmi les leaders mondiaux de l’assurance, est implanté dans plus de 60 pays, et a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 68 milliards d‘euros en 2017. Comptant 71 000 collaborateurs et 57 millions de clients à travers le monde, le Groupe figure parmi les leaders sur les marchés d’Europe de l’ouest et occupe une place d’importance croissante en Europe centrale et orientale ainsi qu’en Asie.

Lundi 17 décembre 2018 tagSponsoring et engagements sociétaux
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Téléchargements
Contact
  • Claire Brossard
  • Relations médias Institutionnelles
  • 01.58.38.83.12
Sur le même sujet
  • Mardi 12 février 2019
    « Chambord 1519 – 2019 : l’utopie à l’œuvre » : Generali grand mécène de la plus importante exposition de Chambord, entre passé et avenir [lire le communiqué]
  • Vendredi 25 janvier 2019
    Invitation - Inauguration de l’espace THSN Bébés des Restos du Cœur de Bon encontre (47) [lire le communiqué]
  • Jeudi 29 novembre 2018
    Generali France, grand mécène du 500e anniversaire de Chambord [lire le communiqué]
  • Mardi 13 novembre 2018
    Generali , grand partenaire assureur de La Place Fintech : pour un espace ouvert et collaboratif dédié à l’assurance de demain [lire le communiqué]
  • Jeudi 27 septembre 2018
    Generali et OpinionWay publient la première édition du baromètre "Vitalité, Sport & Entreprise" [lire le communiqué]
Voir tous les communiqués
Prochains événements
  • Jeudi 14 mars 2019
    Résultats du Groupe Generali au 31 décembre 2018
  • Jeudi 16 mai 2019
    Résultats du Groupe Generali au 31 mars 2019
  • Jeudi 1 août 2019
    Résultats du Groupe Generali au 30 juin 2019
Voir tous les évènements
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à vous proposer les publicités les plus adaptées à vos centres d'intérêt, à améliorer la performance de ce site et à réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies